MENU
ESPACE RESSOURCES NUMÉRIQUES
Accueil Récits Recherches Pratiques

À Propos
Association Ping

Found 20 results

recherches
Les datas | décembre 2015

Audio - 2015
recherches
Les doigts dans la prise #9 : La liste au Père Noël

Audio - 2019
recherches
Les doigts dans la prise #15 : la propriété et les communs

Audio - 2020
recherches
Les doigts dans la prise #18 : High-tech VS Low-tech

Audio - 2021
recherches
Les doigts dans la prise #1 : le métal

Audio - 2019
recherches
Les doigts dans la prise #2 : le jeu et le “je”

Audio - 2019
recherches
Les doigts dans la prise #3 : avec la langue

Audio - 2019
recherches
Les doigts dans la prise #4 : le live coding

Audio - 2019
recherches
Les doigts dans la prise #5 : la captologie

Audio - 2019
recherches
Les doigts dans la prise #6 : Le Cloud

Audio - 2019
recherches
Les doigts dans la prise #7 : les friches numériques

Audio - 2019
recherches
Les doigts dans la prise #8 : Dataggedon

Audio - 2019
recherches
Les doigts dans la prise #10 : la reconnaissance faciale

Audio - 2020
recherches
Les doigts dans la prise #12 : Un genre de lutte sur Wikipédia

Audio - 2020
recherches
Les doigts dans la prise #13 : les aidants numériques

Audio - 2020
recherches
Les doigts dans la prise #14 : Instagram et censure des corps

Audio - 2020
pratiques - recherches
Mémoire collective, pour aller plus loin

Texte - 2021

La singularité | avril 2013

Septième épisode de « La tête dans le flux » autour de la singularité.

La singularité technologique est un concept, selon lequel, à partir d’un point hypothétique de son évolution technologique, la civilisation humaine connaîtra une croissance technologique d’un ordre supérieur. Pour beaucoup, il est question d’intelligence artificielle, quelle que soit la méthode pour la créer (source : wikipédia).

Cette vision du futur est elle une fatalité ? Est-elle à craindre ou à souhaiter ? Mais au fait, n’est-elle pas déjà réalisée ?

Certains prophètes technophiles annoncent pour dans quinze ans le commencement de la domination des machines sur les humains : notamment Ray Kurzweil, cofondateur de l’université de la singularité.
En 1997, Deep Blue, super ordinateur développé par IBM, bat aux échecs le champion du monde Gary Kasparov. Jusqu’alors, ce jeu était considéré comme trop « humain » pour pouvoir être maitrisé par une machine.

Aujourd’hui, le test de Turing, qui teste la faculté d’une intelligence artificielle à imiter la conversation humaine, commence déjà à être (presque) passé par certains robots spammeurs qui s’immiscent dans les fils de discussion de forums, en parlant du sujet du fil.

Ces étapes vont dans le sens de ce qui est annoncé Ray Kurzweil : prochainement, il est possible que les machines nous dépassent. Mais, même si régulièrement depuis 50 ans on nous annonce cet évènement pour 30 ans plus tard, pour l’instant ce n’est pas encore devenu réalité…

POUR OU CONTRE ?

Certains critiquent cette vision relativement optimiste de la technologie, qui a servi de nombreuses fois dans l’histoire à des usages peu recommandables.

Mais la dichotomie machine/vivant est-elle vraiment pertinente ?

La machine a toujours été opposée et comparée au vivant. A l’heure des nanorobots et des biotechnologies qui se rapprochent de plus en plus du vivant, on peut se demander si la machine n’est pas un artefact du vivant et, à ce titre, si elle n’a pas la même légitimité à agir ?

« Il y a 500 ans, nous avons dû accepter que la Terre n’était pas le centre de l’univers. Il y a 100 ans, nous avons dû admettre que l’homme n’avait pas été créé de toutes pièces mais qu’il descendait simplement du singe. Aujourd’hui, nous devons apprendre à accepter que même notre intelligence n’est pas si magique et si intouchable. Sommes-nous en mesure de lever ce dernier tabou ? C’est angoissant et fascinant à la fois, parce que cela nous dépasse complètement. »
Frank Theys, auteur du film TECHNOCALYPS

« Ce qui différencie une machine d’une être vivant, c’est qu’en démontant une machine, on fini par arriver à des composants inertes, tandis qu’endémontant un être vivant, on y trouve toujours des machines. Alors le vivant est-il une machine plus parfaite que la machine? »
Leibnitz, extrait de Monadologie

Licence Creative Commons
Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 - International.

Fiches similaires: