MENU
ESPACE RESSOURCES NUMÉRIQUES
Accueil Récits Recherches Pratiques

À Propos
Association Ping

Found 20 results

recherches
Séminaire d’études critiques des cultures numériques

Vidéo - 2021
recherches
La visio-conférence | janvier 2013

Audio - 2013
recherches
Les datas | décembre 2015

Audio - 2015
recherches
Back to 1986 – juin 2016

Audio - 2016
recits - recherches
Radio Contre Temps "contre-histoire des technologies" 17/12/20

Audio - 2021
recherches
Les doigts dans la prise #1 : le métal

Audio - 2019
recits
Chroniques d’un Atelier Partagé #1

Texte - 2018
recits
Chroniques d’un Atelier Partagé #2

Texte - 2018
recherches
Les mèmes internet | octobre 2012

Audio - 2012
recherches
Les systèmes d’exploitation | novembre 2012

Audio - 2012
recherches
Le peer to peer | décembre 2012

Audio - 2012
recherches
Les hackers | février 2013

Audio - 2013
recherches
BigData, accélération, infobésité | mars 2013

Audio - 2013
recherches
La singularité | avril 2013

Audio - 2013
recherches
Les fablabs | mai 2013

Audio - 2013
recherches
Les makers | juin 2013

Audio - 2013
recherches
Court-média | juillet 2013

Audio - 2013
recherches
L’obsolescence | octobre 2013

Audio - 2013
recherches
Le code | novembre 2013

Audio - 2013

Les mèmes internet | octobre 2012

Dans ce premier numéro de la chronique « La tête dans le flux », nous avons parlé des mèmes internet.

Derrière l’aspect parfois potache et léger de ce phénomène, se cachent des pratiques de remix et de composition qui ne sont pas sans rappeler celles qui ont préexistées dans différents mouvements culturels et artistiques depuis les collages Dada jusqu’aux assemblages du Hip-hop.

Ces inventions artistiques nous ont montré l’importance cruciale du détournement et de l’appropriation aussi bien des matériaux culturels, que des technologies : cela permet l’éclosion d’une culture riche, plurielle et novatrice.

S’amuser avec des bouts de vidéos, de bandes sons etc. pour créer de la matière culturelle comme on l’observe souvent dans le phénomène des mèmes internet, favorise cette dynamique créatrice d’une culture commune.

C’est aussi une façon habile de répondre aux positions conservatrices de certaines industries du divertissement et de la culture, toujours bercées par le mythe de l’artiste romantique, créateur ex-nihilo de productions sacrées dont la réappropriation par le grand public est proscrite.

« Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants (les Anciens), de telle sorte que nous puissions voir plus de choses et de plus en plus éloignées que n’en voyaient ces derniers. » nous disait Bernard de Chartres, un éminent philosophe du 12ème siècle, « non parce que notre vue est plus aiguë ou notre taille plus haute, mais parce qu’ils nous portent en l’air et nous élèvent de toute leur hauteur gigantesque ».

Licence Creative Commons
Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 - International.

Fiches similaires: