MENU
ESPACE RESSOURCES NUMÉRIQUES
Accueil Récits Recherches Pratiques

À Propos
Association Ping

Found 8 results

recits - pratiques - recherches
Une mémoire collective sonore, pour PiNG et les tiers-lieux numériques

Texte - 2021
recits - pratiques - recherches
Coulisses du projet d’archives sonores de PiNG

Texte - 2021
recits
“De quoi nos ateliers sont-ils faits ?”, une mémoire collective sonore

Audio - 2021
récits - pratiques - recherches
Approche réflexive sur le projet d'archives sonores de PiNG

Texte - 2021
pratiques - recherches
Kit de mise en oeuvre d'une base d'archives sonores

Fichier - 2021
pratiques - recherches
Mémoire collective, pour aller plus loin

Texte - 2021
recits - pratiques - recherches
Démarche pédagogique de PiNG

Texte - 2021
recherches - pratiques
Vers une éthique de l’accueil et l’animation à l’atelier ?

Texte - 2019

Mémoire collective, pour aller plus loin

Archives, inspirations, références... L'ensemble des ressources ci-dessous nous ont été utiles dans le cadre du projet mémoire collective, depuis le cadrage de la démarche d'enquête jusqu'à la production et au partage des livrables.

Les publications Ateliers Ouverts par PiNG

Historiques, récits, documentation et kit de mise en oeuvre des projets menés par PiNG, les deux publications Ateliers Ouverts reviennent sur les expériences de deux lieux animés par l'association :

Les podcasts la Tête dans le flux : fablab, hacker, maker

D’octobre 2012 à février 2018, le temps d’une émission mensuelle sur les ondes de la radio nantaise JetFM (91.2), l’équipe de PiNG a proposé une lecture du monde numérique qui nous entoure. Trois épisodes de cette chronique nous semblent en écho avec le projet de mémoire collective et les entretiens réalisés :

Éthique d'animation et démarche pédagogique de PiNG

Parmi les articles publiés par l'association, deux résonnent particulièrement avec les problématiques ressorties des entretiens du projet mémoire collective :

Tiers-Lieux Apprenants, Jean-Baptiste Labrune

Concepts, outils et pratiques en lien avec les "nouveaux lieux apprenants" tel qu'esquissés notamment par JB Labrune dans son article "Tiers-Lieux apprenants" publié en 2018 sur medium en lien avec la mission Tiers-Lieu.

Quelques extraits choisis de cet article, ci-dessous, en lien avec les intentions de l'action "mémoire collective" :

"Depuis leur origine dans les années soixante, les tiers-lieux ont été des espaces d’hybridation, d’expérimentation et de créativité. A la différence d’espaces institutionnels ritualisés et structurés selon des principes de verticalité, ils ont permis le développement de pratiques informelles, interdisciplinaires, centrées sur le faire par soi-même (DIY), l’apprendre par le faire (learning-by-doing) et l’éducation tout au long de la vie (lifelong learning). Dans un tiers-lieu, on apprend sur et par soi-même (savoir-être), on apprend de l’interaction avec d’autres (savoir-vivre), on affine des compétences précises et spécialisées (savoir-faire) et on devient petit à petit la mémoire et l’esprit du lieu, en situation de le garder vivant (savoir-transmettre)."

"Les apprentissages sont dynamiques, autant en terme de format, que de production de connaissance, qui très souvent dans ces lieux s’accumule pragmatiquement sous la forme d’une documentation qui devient ensuite un réservoir de savoir commun, librement réutilisable et partageable avec les autres, initiant une boucle de rétroaction positive (« feedforward ») sur l’apprentissage de toute la communauté, qu’elle soit ou non membre du lieu."

"Une septième dimension de ces lieux, hérité des travaux de Christian Jacob dans les lieux de savoir, consiste à reconnaître leur triple fondation : porosité de leurs parties prenantes, créativité des pratiques (réflexives et génératives), convivialité des échanges (bienveillance et ouverture). Il insiste également sur la grande réflexivité des lieux de savoir, capables non-seulement de pédagogie mais également de retour sur le savoir lui-même, par des logiques d’introspection permettant à chaque lieu de développer des savoirs particuliers, situés."

"++Promouvoir la symbiose et favoriser l’inattendu, par un accueil sans condition préalable semble être une piste à creuser pour favoriser des nouveaux lieux de savoir et de création d’une culture numérique en communs++. Dissocier également les savoirs et la connaissance située d’un lieu avec son modèle économique, car pour que la valeur se crée il faut bien que l’énergie de l’écosystème circule à l’intérieur du lieu pour s’accumuler et se métaboliser, et tendre ainsi vers une forme de symbiose mutualiste, bénéficiant à tous les acteurs et tous les échelons."

"Ce n’est pas tant la diversité des participants ou leur situation dans un écosystème ou un autre qui fait leur différence, mais plutôt leur inscription dans une histoire située, avec ses acteurs historiques et ses richesses héritées des générations précédentes qui ont œuvré pour permettre à des apprentissages pertinents par rapport aux lieux de savoir de se développer.
Les challenges sont donc multiples, à la fois en terme de continuité avec les lieux historiques connectés aux nouveaux lieux, mais aussi en terme d’équilibre à trouver entre pérennité financière du lieu et création d’une dynamique de connaissance qui passe nécessairement par une grande confiance et une grande générosité épistémique à l’intérieur du lieu.
Pour construire à partir des savoirs des autres, échanger, partager, documenter, il faut tout autant discuter des erreurs de leurs hypothèses que du succès de leurs expérimentations. Ce modèle altruiste du savoir est l’élément clef du succès des tiers-lieux apprenants, qui ensuite créent de la valeur comme un effet de bord de ce socle commun, au bénéfice mutuel du collectif des participants au lieu et de l’écosystème."

Pédagogie engagée / Bell Hooks

Paulo Freire, dont les travaux sont largement documentés en France par Ireine Pereira

Démarches de conscientisation en éducation populaire

3 pépites dans les archives de l'INA

Bricolage : les outils de base

Présentation par Michel Galy de "la boite à outils "idéale" pour les bricoleurs débutants et les plus chevronnés, avec le "minimum de base"", diffusée le 15 avril 1977 sur Antenne 2 et archivée par l'INA :

Voir la vidéo sur le site de l'INA

Instruction pratique des infirmes

"Fiction de sensibilisation sur le thème de la rééducation professionnelle d'un ouvrier invalide. Un jeune infirme apprenti ouvrier au sein d'une usine connaît une expérience malheureuse avec son contremaître. Se sentant coupable, ce dernier est alors amené à revoir ses méthodes pédagogiques auprès de services spécialisés. C'est alors qu'il met en pratique ses nouvelles connaissances en compagnie d'un autre apprenti ouvrier également infirme.Doublée en françaisAttention, le son et l'image de ce document comportent quelques altérations.Film produit par USIS (United States Information Service)"

Voir la vidéo sur le site de l'INA

Bricolage nouveau loisir en vogue

"Un journaliste-sociologue-bricoleur à ses heures parle du développement du bricolage dans les sociétés industrielles, et notamment en France. Pour lui, le bricolage constitue une forme d'occupation créative qui permet à certains de se "retrouver" et de trouver leur place et leur singularité dans la société contemporaine. Un autre aspect du bricolage est l'avancée qu'il permet dans le monde des inventions et donc du progrès. Il fait référence à Claude Lévi-Strauss qui abordait le bricolage comme "l'expression d'un individu existant depuis l'origine de la vie humaine"". Cette vidéo a été produite en 1965 par l'ORTF, et archivée par l'INA.

Voir la vidéo sur le site de l'INA

Licence Creative Commons
Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 - International.

Autres fiches de cette série